L’eau potable dans les bâtiments

L’eau potable en tant qu’aliment et produit

Daniela Hochradl en coopération avec la HSLU T&A /

Se brosser les dents, se doucher, faire du thé – qu’est-ce que ces activités ont en commun? Il faut de l’eau. L’eau potable fraîche et propre du robinet est une évidence pour nous. Nous pensons rarement à l’effort que cela implique. Si l’eau de la conduite doit avoir une température plus élevée, d’autres aspects viennent s’ajouter.

Une grande partie de la distance entre la source et le robinet est couverte par l’eau potable dans le bâtiment. Afin de pouvoir s’adapter au niveau des organismes de contrôle et de parvenir à être conforme à la législation européenne, une révision de la législation alimentaire était nécessaire.


Nouvelles exigences en matière d’eau potable dans les bâtiments
Selon la loi fédérale sur les denrées alimentaires et les objets usuels (LMG), adoptée par le Parlement en 2014, l’eau potable dans les bâtiments est classée en tant qu’aliment ou bien d’utilité publique, ceci en fonction de l’usage auquel elle est destinée. L’eau qui n’est pas principalement destinée à être bue, mais qui entre également en contact avec le corps humain ou qui est utilisée pour laver les aliments est considérée comme une marchandise usuelle.
La nouvelle loi suisse sur les denrées alimentaires est entrée en vigueur le 1er mai 2017. L’ordonnance du Département fédéral de l’intérieur (DFI) réglemente le traitement, l’approvisionnement et la qualité de l’eau potable en tant que denrée alimentaire et en tant que marchandise usuelle. L’Ordonnance sur les eaux de boisson, de baignade et de douche (OPBD) fixe de nouvelles exigences légales pour l’eau potable, l’eau de douche et l’eau de piscine. Ce règlement attire l’attention avec ses exigences microbiologiques claires pour les douches accessibles au public. Pour la première fois, au niveau du droit fédéral, la concentration des légionelles est définie avec une valeur fugitive. De plus, la construction ou la rénovation de salles de bains accessibles au public est maintenant assujettie à des exigences de déclaration. L’objectif de ce règlement est de garantir l’équivalence avec l’UE (conformément à la directive européenne 98/83/CE) dans le domaine de l’eau potable, ainsi que toutes les exigences spécifiques et dans un seul règlement.

...