Le chauffage en tant qu’unité de refroidissement

Antonio Suárez /

Dans la pratique et contrairement au Japon, le refroidissement de la pièce par des parois chauffantes libres n’existe guère en Europe. En Europe continentale, des chercheurs travaillent actuellement sur des solutions pour utiliser pendant l’été le potentiel de refroidissement inexploité des systèmes de chauffage conventionnels dans les bâtiments existants.

L’idée séduit par sa simplicité. C’est tellement évident qu’on se demande pourquoi on ne l’a pas proposé plus tôt. Nous parlons de l’utilisation de parois chauffantes libres dans les bâtiments existants pour la climatisation des pièces pendant les mois chauds de l’été. Au lieu d’eau chaude, de l’eau froide circule à travers les radiateurs, ce qui permet d’abaisser à un niveau confortable l’air chauffé dans les pièces sans système de climatisation. Cette technique est utilisée avec succès au Japon depuis des années. Différents fabricants proposent des systèmes standard correspondants, qui se caractérisent par un effet de refroidissement agréable et produisent une meilleure qualité de l’air intérieur par rapport à des systèmes de réfrigération mal entretenus avec des filtres de recyclage. Cependant, il y a un problème: en dessous du point de rosée, l’humidité de l’air ambiant se condense sur les surfaces de chauffage froides. Mais même pour cela, les Japonais ont une approche pragmatique. Solution: le condensat est collecté dans des bacs, sous le corps de chauffe, et évacué par l’intermédiaire de tuyaux.


Application japonaise
«L’eau de condensation s’accumule à la surface des radiateurs libres, puis s’écoule vers le bas où elle est évacuée dans un canal collecteur. A l’intérieur de la surface chauffante, le fluide de refroidissement est guidé de manière à ce que le débit de circulation soit garanti dans toute la zone», explique André Kremonke. Ce scientifique de l’Institut de technologie de l’énergie à l’Université technique de Dresde mène des recherches avec un groupe de projet depuis le milieu de l’année dernière. Le projet de recherche est financé par le Ministère fédéral allemand de l’économie et de l’énergie et il est soutenu par des partenaires industriels. «La technologie du refroidissement est utilisée au Japon depuis de nombreuses années», confirme Kremonke. «Mais là-bas, les chambres sont non seulement refroidies, mais aussi déshumidifiées.» Un fait dû aux différences entre les conditions climatiques. La déshumidification a un effet bénéfique. En refroidissant les radiateurs bien en dessous du point de rosée de la température de l’air ambiant, l’humidité relative de l’air ambiant pourrait être réduite à un niveau thermiquement agréable sur le plan physiologique. Contrairement à l’état insulaire du Pacifique occidental, ce n’est pas si humide en Europe. Il n’y aurait donc pas besoin de déshumidification car l’air ambiant pourrait s’assécher, ce qui nuirait au confort.

...