Notions de base de la technologie LED

Lampes à LED: une nouvelle ère

Elégantes suspensions à LED de Monolicht.
Raymond Kleger /

Grâce à la technologie LED, l’éclairage est très performant. Mais pas uniquement: cette technologie favorise également la création de concepts d’éclairage novateurs. Ce qui semblait auparavant impossible à réaliser est devenu réalité. Au départ, toute nouvelle technologie comporte des failles. Les charlatans font des promesses qu’ils ne seront jamais en mesure de tenir.

En 1879, Edison a breveté une lampe à incandescence en fibres de carbone utilisable au quotidien. Cette technique a propulsé l’éclairage dans une nouvelle dimension, laissant les lampes à pétrole et à gaz de côté. General Electric a une nouvelle fois révolutionné la technologie de l’éclairage en 1938, en présentant la lampe fluo compacte. L’intensité lumineuse émise atteignait une valeur cinq fois supérieure, voire plus. Et actuellement, nous sommes sur le point de vivre le remplacement d’une bonne partie de nos produits familiers par la technologie LED. Inutile de préciser que dans un premier temps, les gens restent encore attachés à l’ancienne technologie et qu’ils achètent des lampes à LED retrofit et des tubes à LED. Mais quel dommage de réduire la technologie LED à ce type d’utilisation, car elle a bien d’autres avantages:

  • Elle permet de réaliser des luminaires plats, d’une hauteur de 1 cm, bloc d’alimentation pour 230 V inclus
  • Elle peut imiter relativement aisément la lumière naturelle du jour, en utilisant des LED RGB (bleu, vert, rouge) pour modéliser la température de la couleur
  • Les luminaires peuvent avoir des formes filigranes qui ne sont réalisables qu’avec de minuscules puces LED

Par ailleurs, les lampes à LED ont l’avantage de pouvoir fonctionner pendant près de 50 000 h, ce qui correspond, en usage domestique, à 20 ans d’éclairage. Et après un tel laps de temps, il n’est pas nécessaire de remplacer la source lumineuse, uniquement la lampe. Selon les ménages, on compte jusqu’à une douzaine de sources lumineuses différentes, à changer après 1000 h de service ou s’il s’agit de lampes à économie d’énergie, au bout de 5000 h. Pour les lampes à LED, ce n’est jamais le cas, car les puces LED ont une durée de vie pouvant atteindre 50 000 h, si toutefois le système de refroidissement est correct et l’alimentation résistante.Par ailleurs, les lampes à LED retrofit de tous types font actuellement l’objet de travaux de normalisation, qu’il s’agisse d’ampoules ou de tubes. Ces normes pourraient toutefois s’avérer superflues, si les consommateurs ne misaient pas uniquement sur la gamme «retrofit» et s’ils s’orientaient plutôt vers l’achat de tous nouveaux luminaires à LED. Les normes, au sens classique du terme, n’auraient que peu d’intérêt. Pour Monsieur Tout-le-monde, il est utile de préciser: une telle lampe apporte autant de luminosité qu’une ampoule à incandescence de 60 W nue. Faire varier l’intensité des lampes à LED ne devrait plus poser de problème non plus, car tout comme le télé-viseur, la gradation de l’éclairage peut être commandée par l’intermédiaire d’un smartphone via le réseau WLAN.