Energie venant de l’environnement

Michel Lambelet /

La demande d’énergie neutre en CO2 augmente. Mais dans quelle mesure les pompes à chaleur sont-elles respectueuses de l’environnement?

Grâce à leur haute efficacité, les énergies renouvelables jouent un rôle de plus en plus important. Cela s’applique non seulement à la production d’électricité, mais aussi à la production de chaleur. Aujourd’hui encore, il est moins cher de se chauffer avec des énergies neutres en CO2, même si l’achat d’une pompe à chaleur est plus coûteux que celui d’un système de chauffage au mazout ou au gaz. En outre, les forages ne sont pas toujours possibles partout, que ce soit pour des raisons de conservation historique ou parce que le problème du bruit n’a pas encore été complètement résolu. Néanmoins, en Suisse, les pompes à chaleur sont déjà utilisées pour chauffer la majorité des bâtiments neufs. Dans la plupart des cas, même les vieux bâtiments peuvent être gérés plus économiquement avec des pompes à chaleur, plutôt qu’avec des systèmes de chauffage au mazout ou au gaz.
Le principe technique de la pompe à chaleur est connu depuis 1852 et a été utilisé pour la première fois en Suisse lorsque l’approvisionnement en charbon n’a pas pu être assuré, ceci pendant la Seconde Guerre mondiale. Fin 1970, la technologie des pompes à chaleur connaît son premier essor. Le choc pétrolier l’avait rendue si intéressante en termes économiques que les quelques fabricants ne pouvaient guère satisfaire la demande. Toutefois, avec la chute drastique des prix du pétrole après 1982, le marché s’est à nouveau fortement contracté.
Entre-temps, les pompes à chaleur sont devenues le système de chauffage le plus populaire en Suisse. Tous les grands fabricants de chauffage offrent des pompes à chaleur fiables et le marché est en plein essor.
L’avenir appartient au chauffage par pompes à chaleur et à la propre consommation d’énergie solaire. Dans le secteur du chauffage, l’objectif de la stratégie énergétique 2050 est d’augmenter la part des énergies renouvelables. Le chauffage avec des énergies neutres en CO2 est souvent encouragé par les programmes de subventionnements cantonaux. A long terme, l’approvisionnement énergétique des bâtiments sera couvert par des réseaux électriques de plus en plus verts, combinés avec l’utilisation décentralisée des sources d’énergie renouvelables. La part croissante des énergies neutres en CO2 ne fera qu’accroître encore l’évaluation écologique des systèmes de pompes à chaleur, optimisés avec un système photovoltaïque.