Bâtiments anciens avec un chauffage moderne

Martin Stadelmann /

Deux bâtiments vénérables de Suisse orientale ont dû relever le défi d’installer un nouveau système de chauffage indépendamment l’un de l’autre. Tous deux ont opté pour une solution avec des chaudières à condensation au gaz. Dans l’un des cas, cela s’est avéré être la seule solution possible.

A première vue, le château de Wartensee à Rorschacherberg, au bord du lac de Cons- tance, et le couvent dominicain de Wil n’ont rien en commun – l’un est un hôtel pour séminaires avec restaurant, l’autre un monastère, qui – ici une caractéristique commune – est également ouvert pour des séjours, mais avec un objectif différent: paix et contemplation. Mais les deux sont des bâtiments historiques – et tous deux avaient besoin d’un nouveau système de chauffage. Et dans les deux cas, le choix de la chaudière reposait principalement sur une condition: fiabilité, pas de tracas, pas de dysfonctionnement, service fiable. Dans les deux cas, les chaudières à condensation à gaz de Weishaupt ont satisfait à ces exigences. Ils modulent de 48 à 210 kW (château) ou de 52 à 251 kW (monastère), ce qui permet une bonne adaptation à la puissance requise. Cela permet d’éliminer les cycles de chaudières qui consomment beaucoup d’énergie et d’assurer une utilisation optimale de l’énergie; le rendement est proche de cent pour cent.
Le cœur de la chaudière à condensation au gaz est l’échangeur de chaleur en aluminium. Le matériau Al/Si est résistant au vieillissement et constitue un excellent conducteur thermique. Un procédé de coulée spécial donne à l’échangeur de chaleur des contours très efficaces pour le transfert de chaleur. L’homogénéité des propriétés des matériaux est importante pour la fonctionnalité à long terme de l’échangeur de chaleur. C’est la raison pour laquelle le fabricant produit aussi régulièrement des accessoires tels que le bac à condensat et le collecteur de flux/retour en aluminium.
De plus, les brûleurs à rayonnement ronds des chaudières n’émettent qu’un minimum de polluants grâce à leur structure de surface spéciale en treillis. Le silencieux standard ne permet que des bruits de fonctionnement et de démarrage minimes. Un système de surveillance électronique contrôle le bilan thermique au moyen de capteurs dans le flux et le retour des gaz de combustion ainsi que d’un interrupteur de bas niveau d’eau.

Remplacement de la chaudière dans le château
Le château de Rorschacherberg a derrière lui une longue histoire pleine de bouleversements: en 1243, le chevalier Heinrich von Wartensee fit construire la tour ouest du château pour y vivre. En 1377, la tour passa aux frères Blarer, Saint-Gall. Ils en furent propriétaires jusqu’au XVIIIe siècle. Après plusieurs changements de propriétaire, dont l’abbaye de Saint-Gall, le fils du compositeur anglais Pearsall de Willsbridge l’agrandit entre 1843 et 1853 pour lui donner sa forme actuelle. En 1955, elle a été reprise par une association qui l’a utilisée comme établissement d’enseignement. A partir de 1984, c’est au tour de l’Eglise réformée de Saint-Gall, qui l’a rénovée de 1994 à 1996 pour en faire un centre moderne de conférences et de réunions.
En 2011, pour 8 millions, elle est devenue propriété d’Urs Räbsamen, ingénieur civil, qui possède de nombreuses maisons partiellement rénovées à Zurich et Rorschach. Depuis 2012, elle est exploitée comme hôtel pour séminaires avec restaurant.
Au moment de l’achat, le château était en très bon état. Récemment, cependant, de plus en plus de pannes se sont produites dans la chaudière vieille de 20 ans; le remplacement était nécessaire. Damian Langenegger, installateur de chauffage à Lutzenberg, a été appelé. Il a suggéré une chaudière à condensation au gaz Weishaupt en remplacement. «Un bon produit suisse en matière d’accessibilité et de service», déclare D. Langenegger. La puissance est ajustée à 200 kW. Un échangeur à plaques pour la séparation du système entre la chaudière et la distribution assure un fonctionnement sans problème. Le thermorégulateur communique avec la commande supérieure du bâtiment; la chaleur supplémentaire provient de la récupération de chaleur du restaurant et de ses chambres froides.

...