La fenêtre intelligente se contrôle d’elle-même

Antonio Suárez /

Des chercheurs de l’Université de Melbourne ont mis au point un vitrage avec revêtement qui passe intelligemment de l’hiver à l’été. L’enduit ultrafin est constitué d’un matériau isolant qui protège de la chaleur tout en restant transparent à la lumière visible.

En été, le vitrage spécialement enduit garde le bâtiment frais et la chaleur à l’extérieur. En hiver, il reste chaud à l’intérieur, car la vitre empêche automatiquement la chaleur de s’échapper à l’extérieur. Et la fenêtre réfléchit aussi. Cet exploit a été réalisé par la chercheuse Madhu Bhaskaran et son doctorant Mohammad Taha au Centre de recherche en micro et nanotechnologie du Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT).


Mille fois plus mince que les cheveux
Le revêtement développé est mille fois plus fin qu’un cheveu humain. La perte de lumière est difficilement mesurable. Le revêtement autorégulateur laisse passer automatiquement plus de chaleur lorsqu’il fait froid à l’extérieur et protège des rayons du soleil lorsqu’il fait chaud. Les fenêtres intelligentes sont capables de réguler la température à l’intérieur d’un bâtiment de manière naturelle. Cela protège l’environnement et économise beaucoup d’argent sur le chauffage et la climatisation. Cette percée permet de limiter les besoins énergétiques futurs et de construire des bâtiments à température contrôlée, explique Madhu Bhaskaran, responsable de la recherche, dans un communiqué de presse.
«C’est ainsi que nous créons la base pour créer des fenêtres intelligentes qui protègent de la chaleur estivale et retiennent la chaleur à l’intérieur quand il fait froid dehors», explique Bhaskaran. «Dans les bâtiments, la plus grande partie de l’énergie passe par les fenêtres. C’est pourquoi le maintien d’un certain niveau de température est un processus nécessaire mais énergétiquement très gaspilleur. Notre technologie réduira à la fois les coûts croissants du chauffage et de la climatisation et réduira considérablement les émissions de CO2 des bâtiments de toutes tailles. La crise énergétique ne peut être résolue uniquement par les énergies renouvelables. Il est crucial de pouvoir compter également sur des technologies intelligentes, de se rabattre sur le «nous devons arrêter ce gaspillage d’énergie».

...