Minergie – meilleure qualité de vie, faible consommation d’énergie

Une école Minergie pour le confort des écoliers

La nouvelle école labellisée Minergie à Sierre.
/

En 2012, Sierre s’est dotée d’une nouvelle école labellisée Minergie. Les quelques années de recul montrent que c’était une excellente décision! La ventilation double-flux et le chauffage au gaz à condensation – qui en sont les principales caractéristiques – fonctionnent à la satisfaction de tous.

Construite de 2010 à 2012, l’école primaire de Borzuat a été inaugurée en décembre 2012. Elle est couplée à une salle de sport et également raccordée à l’ancien bâtiment. Haute de deux étages, elle accueille près de 250 élèves et est aujourd’hui montrée en exemple en tant que bâtiment scolaire labellisé Minergie: la Commune de Sierre et la Direction des écoles en sont très satisfaits.

En l’occurrence, le label Minergie était obligatoire pour ce bâtiment en vertu de la loi en vigueur. En effet, depuis 2004, l’Etat du Valais dispose d’une Loi sur l’énergie (l’ordonnance d’application date de 2011) qui inclut cette disposition. C’est aussi une condition que pose le canton si les communes veulent obtenir le subventionnement de 30 % du coût lors de la construction de leurs nouveaux bâtiments.

Qualité de l’air et CO2 contrôlés

Pour Claude Fabrizzi, l’architecte chargé du mandat de construction, «l’importance de la qualité de l’air a été la priorité numéro un dans ce projet, et ceci dès les premières études. En effet, ce ne sont pas moins de 250 élèves de 4 à 12 ans qui fréquent chaque jour ce bâtiment! La Commune voulait faire un bâtiment exemplaire sur le plan énergétique: le résultat est parfaitement atteint».

Les questions étaient pourtant nombreuses: que faire pour que l’air dans les classes soit en permanence de bonne qualité, quel que soit le nombre d’élèves présents, le moment de la journée, la saison et la température extérieure, sachant que cette dernière peut beaucoup varier à Sierre entre l’hiver et l’été? «Nous avons proposé le système de ventilation double-flux», commente Jérôme Bourban, ingénieur spécialiste en gestion des énergies et de Minergie sur ce dossier. «Car ce système, d’une efficacité prouvée, permet d’amener de l’air frais de l’extérieur et d’évacuer l’air vicié vers l’extérieur, grâce à un échangeur combinant récupération de chaleur et d’humidité. Le système que nous avons installé est ce qu’il se fait de mieux dans ce domaine.»

La concentration de CO2 se trouvant dans les classes de l’école a fait l’objet de vérifications par le service spécialisé du canton. C’est la première école du Valais à avoir été contrôlée de la sorte dans le cadre d’une campagne qui s’est déroulée dans l’ensemble du canton. Les résultats de ces mesures en teneur de CO2 à l’école de Borzuat ont tous été excellents.

Confort pour les écoliers

Tous les éléments les plus modernes ont été intégrés dans ce bâtiment afin que les classes soient le plus confortables possible.

Aujourd’hui, pour assurer un enseignement de qualité, les directions scolaires exigent que les conditions d’air dans les classes soient de la meilleure qualité possible. Ceci d’autant plus que cette qualité est à la fois fonction de l’air se trouvant dans la classe, de l’air neuf qui est insufflé dans la classe, ainsi que du système de chauffage.

A ce sujet, l’école de Borzuat est chauffée par un système de chauffage à gaz à condensation réglé de manière centralisée et alimentant des radiateurs équipés de vannes thermostatiques.

Il fonctionne à la satisfaction de tous, élèves comme enseignants. Le gaz a été choisi car toute la ville est alimentée par cette énergie. En période chaude, le confort thermique est assuré par l’ouverture des fenêtres pendant la nuit, ce qui permet d’éviter toute surchauffe incontrôlée en déstockant l’énergie emmagasinée dans la structure de béton du bâtiment.

L’acoustique a aussi été spécialement bien soignée – portes, moquette au sol, fenêtres. Les dix classes de 72 m2 conçues pour accueillir 24 élèves sont également toutes très lumineuses grâce à de grandes surfaces de fenêtres orientées au sud et à l’ouest et à l’éclairage automatique.

Du solaire aussi

La Commune de Sierre a entériné un plan sur 20 ans pour augmenter l’efficacité énergétique de ses bâtiments. En conséquence, elle a décidé de promouvoir l’énergie solaire sur les bâtiments communaux. Ainsi, le toit de l’école de Borzuat compte près de 800  m2 de panneaux solaires photovoltaïques installés par les Services industriels de Sierre. L’électricité produite est injectée dans le réseau électrique.

Un exemple à suivre

Avec le recul, il s’avère que le label Minergie satisfaisait entièrement au cahier des charges établi par la commune. A noter que les enseignants ont été intégrés à la conception du nouveau bâtiment dès les premières étapes et que leurs remarques ont toutes été prises en compte.

L’exemple de l’école de Borzuat pourrait faire des émules en Valais: plusieurs responsables de communes sont déjà venus la visiter, notamment pour voir de quelle façon la question de la qualité de l’air dans les classes a été résolue. Ils ont vu que construire un bâtiment scolaire selon Minergie ne comporte pas de difficultés particulières.

L’école de Borzuat semble donc être un exemple à suivre, en Valais ou ailleurs!

En bref

Bâtiment: Ecole primaire de Borzuat
Lieu: Sierre (VS)
Construction: 2010 –2012
Inauguration: décembre 2012
Configuration: 11 classes dont 1 de chant, 2 salles d’appui, 1 salle des maîtres, 1 bibliothèque, 1 salle de gymnastique (avec vestiaires)
Architecte: Claude Fabrizzi, savioz fabrizzi architectes, Sion
Ingénieur énergie: Jérôme Bourban, Enerconseil SA, Sion
Certificat Minergie: VS-1108