Assemblée générale CRB

La numérisation a besoin de standards et de coopération

/

La 56e Assemblée générale de CRB a une fois de plus été placée sous le signe de la numérisation. Etant donné que celle-ci ne pourra se faire que sur la base de standards et de coopération, CRB considère que cette tâche est précisément de son ressort: élaborer et entretenir des standards pour le secteur suisse de la construction, en collaboration avec nos partenaires.

Pour son Assemblée générale 2018, CRB a choisi un environnement particulier en invitant ses membres au zoo de Zurich fin mai. Plus d’une centaine de participants ont donné suite à cette invitation. Dans son introduction, le président Amadeo Sarbach a souligné qu’une numérisation efficace n’est guère possible sans standards et a résumé la tâche du CRB comme suit: «L’utilisation des standards devrait permettre de tirer le meilleur parti possible du potentiel de rationalisation et de simpli- fier les méthodes de travail des concepteurs, des entrepreneurs et des exploitants.»


Des standards pour le numérique
La courte rétrospective du directeur Michel Bohren a permis d’établir clairement ce qui a été mis en œuvre au cours du dernier exercice: la révision des instruments structurés par corps de métier, comme le catalogue des articles normalisés (CAN) et le Code des frais de construction (CFC), ou le développement de nouveaux outils basés sur les éléments – eCCC-Assistant, eCCC-Gate et CaTO Bâtiments scolaires. Il a souligné que des modèles de description de parties d’ouvrages, structurés et adaptés au traitement informatique, constituent la base des processus numériques. CRB continuera donc à développer ses instruments de travail éprouvés dans le sens de la comptabilité BIM et à travailler pour définir un processus standardisé pour les modèles de données de produits et créer des fiches techniques sur les produits. Les membres ont approuvé à l’unanimité le rapport annuel ainsi que les comptes annuels positifs et toutes les autres affaires statutaires.

...

www.crb.ch