Designers’ Saturday 2018

/

Le Designers’ Saturday 2018 a fermé ses portes. Environ 17 000 visiteurs ont profité de l’occasion pour s’inspirer des mises en scène des entreprises et des écoles supérieures – cette année pour la première fois sur sept sites et avec le Japon comme pays invité.

Après les visites du vendredi et du samedi, les meilleures présentations ont été récompensées par le jury d’experts dans les domaines de l’architecture, de l’architecture d’intérieur, du design et des médias: Elisabeth Boesch (Elisabeth & Martin Boesch Architects, Zurich), Luciano Dell’Orefice (Dell’Orefice Design Studio, Lausanne), Niklas Maak (journaliste et critique en architecture, Hambourg), Sevil Peach (Sevil Peach Design Studio, Londres) et Karin Schulte (Weissenhof Institut, Académie des beaux-arts de Stuttgart). Dans un souci de continuité, Elisabeth Boesch et Karin Schulte, deux membres de longue date du jury, participent à nouveau à cette édition.
Samedi après-midi, le jury s’est réuni au Design Center pour sélectionner les DS Awards 2018. Les DS Awards 2018 ont été décernés par le jury d’experts, le DS Public Award 2018 a été déterminé par le vote des visiteurs.


Les lauréats des DS Awards 2018 sont:
Grand Prix: ClassiCon, Design: studio Sebastian Herkner. Grand Prix: Naoki Terada et Koichi Suzuno, Design: Naoki Terada (inter.office, Terada Design) et Koichi Suzuno (Torafu Architects)
Déclaration du jury – Elisabeth Boesch à propos de ClassiCon/Naoki Terada et Koichi Suzuno
Cette année, deux groupes bien différents se partagent le Grand Prix. Il revient en effet aux designers japonais Naoki Terada et Koichi Suzuno ainsi qu’à la marque ClassiCon, basée à Munich. Un duo bancal, pourrait-on penser, mais ce sont les extrêmes qui se rejoignent sur de nombreux plans et jouent avec nos attentes. ClassiCon met l’accent sur le processus de fabrication, un processus très laborieux. Les visages concentrés et en sueur des ouvriers travaillant le verre ou le métal sont projetés en noir et blanc sur des écrans plus grands que nature. S’ajoutent à cela des sons d’industrie lourde. A la fin, le visiteur peut découvrir le produit fini, une magnifique table finement façonnée dont la base est en verre soufflé et le plateau en métal. Le fragile supporte le lourd: le contraire de ce à quoi nous sommes habitués. Les héros de cette présentation ne sont pas les produits, mais les travailleurs, leur dévouement et leur passion. Naoki Terada et Koichi Suzuno du Japon, pays invité, n’avaient encore jamais travaillé ensemble, mais comme vous pouvez le constater dans leur mise en scène commune, ils sont totalement complémentaires. Et contrairement à la table ClassiCon, tout ici est léger et aéré. En utilisant simplement du papier, le coût des matières premières avoisine zéro. Des objets fragiles, des vases aériens forment un nuage joliment éclairé, de minuscules familles, orchestres, zoos en papier et leur papier plat font apparaître un sourire sur les lèvres des visiteurs, créant une opportunité de rencontres sociales et de conversations. Des vidéos montrant les deux designers discuter ensemble complètent la mise en scène. Films et mise en scène nous en apprennent beaucoup sur le design et le métier de designer au Japon. Leurs héros? Les thèmes abordés? Sans doute la précision, la légèreté, la tradition et la beauté souvent invisible de notre quotidien. Félicitations à vous.

...

www.designerssaturday.ch