Eglise Santa Maria de Saint-Gall

Pointe majestueuse au-dessus des toits

/

L’église Santa Maria de Saint-Gall a retrouvé en 2017 son rayonnement d’antan. Avec passion et maîtrise du métier, trois maîtres ferblantiers de Suisse orientale ont reçu le mandat d’un projet ambitieux: refaire tous les toits de l’église; par leur compétence et leur travail, ils ont contribué de manière significative à la rénovation réussie de ce bel édifice.

L’affaire a commencé début 2016, par l’attribution des travaux par la ville à un consortium de trois bonnes entreprises locales: Renato Egli de Saint-Gall, Zeuch AG de Gossau et Waga Spenglertechnik AG de Sirnach. Les travaux ont duré dix mois, pour se terminer en février 2017.
Le travail a commencé par la rénovation de la toiture en tuiles de l’église ainsi que par le remplacement de 220 m de chéneaux, avec habillage par membrons extérieurs. L’installation des gouttières sur le bas du toit permet d’évacuer les eaux de pluie de toute la toiture, mais permet aussi une entrée d’air pour la ventilation de la grande toiture couverte de tuiles. Afin que l’eau accumulée puisse déborder en cas d’obturation, les bords d’égouttement des chéneaux ont été disposés plus bas. Dans une deuxième phase, les virevents, gorges, profils Sima et les tuyaux de descente ont été remplacés. Ces travaux se sont faits en parfaite collaboration avec les couvreurs, qui ouvraient et refermaient la couverture avant et après chaque intervention des ferblantiers.

Protection des monuments
Parallèlement à la réfection du toit de l’église, les toits en cuivre de la galerie et de la sacristie ont été rénovés. Ces corps de bâtiment sont couverts de bandes agrafées de formes courbées concaves et convexes. En même temps, les installations de protection contre la foudre ont été adaptées aux nouvelles règles cantonales en vigueur. La collaboration avec le service de protection des monuments a été un point central tout au long des travaux. Bien que les éléments en cuivre montés il y a 100 ans soient devenus très minces à de nombreux endroits, avec ici et là de petites fissures, certains éléments ont pu être restaurés. Le groupe de travail s’est toujours efforcé de maintenir les parties fonctionnelles et, si nécessaire, de leur adjoindre de nouvelles composantes neuves, refaites avec doigté.

...