L’eau potable dans les bâtiments

Planification des installations d’eau potable

Daniela Hochradl en coopération avec la HSLU T&A /

Aujourd’hui, dans les foyers suisses, chaque personne consomme en moyenne 140 litres d’eau par jour, dont environ 50 litres d’eau chaude. Pour illustrer: si l’on transportait cette quantité pour un ménage de quatre personnes avec un seau de 5 litres, il faudrait couvrir 112 fois la distance entre la source et l’appartement.

Les installations d’eau potable dans les bâtiments contribuent de manière significative à définir notre niveau de vie. Elles assurent l’hygiène et le confort. La disponibilité constante d’eau potable et d’eau chaude dans certains cas conduit à une consommation irréfléchie et au gaspillage. Dans le cadre des efforts pour atteindre une efficacité énergétique, il est de plus en plus important de considérer l’eau potable (chauffée) comme une ressource précieuse.


Attention aux mesures d’économie des coûts
Dès la phase de planification, une consommation d’eau réaliste et des mesures d’économie possibles doivent être prises en compte afin de pouvoir dimensionner les installations d’eau potable en conséquence. Une consommation d’eau économique est généralement bonne, mais l’installation doit être conçue pour cela. L’expérience et les études de mesure ont montré que des fluctuations de température désagréables et indésirables peuvent se produire lorsque le débit volumétrique est fortement réduit. Il faut donc faire preuve de prudence lors de la modernisation économique de la robinetterie (par exemple, les limiteurs de débit contenus dans les pommes de douche): il peut y avoir des fluctuations de pression et donc des différences de température dans le système. Cela nuit au confort d’utilisation. La réduction des échanges d’eau et la réduction des vitesses d’écoulement augmentent également le niveau d’hygiène.

...