Les apprentis ont deux fois plus d’accidents durant les loisirs

/

Chaque année, près de 19 000 apprentis sont victimes d’un accident professionnel dans les entreprises assurées à la Suva. En Suisse, le nombre total annuel d’accidents impliquant des apprentis est d’environ 25 000. Deux d’entre eux connaissent malheureusement une issue fatale. Les apprentis ont même deux fois plus d’accidents durant leurs loisirs que pendant le travail. C’est ce que montrent les analyses statistiques des nouvelles données d’accidents de la Suva. Cela s’explique par un manque d’expérience et une forte tendance à prendre des risques. C’est pour cela que la Suva s’engage pour un apprentissage en toute sécurité avec les formateurs et les apprentis.

Au cours des prochaines semaines, de nombreux jeunes vont débuter un apprentissage qui les préparera à la vie professionnelle. L’enthousiasme est certes une caractéristique de la jeunesse, mais les apprentis se laissent aussi facilement distraire et évaluent parfois mal les risques. En comparaison avec leurs collègues expérimentés, ils ont deux fois plus de risques d’être victimes d’un accident non professionnel. Concrètement, près d’un apprenti sur quatre est victime d’un accident non professionnel. La majorité des accidents se produisent dans le cadre d’une activité sportive: c’est le cas d’un peu plus de la moitié des accidents non professionnels. Les sports concernés sont principalement le football (44 %), suivis des accidents de ski et de snowboard (10 %). De nombreux apprentis sont victimes d’accidents dans l’espace public (18 %), par exemple sur la route. Dans ce cadre, la part des accidents sans implication de tiers est plus élevée chez les apprentis qu’au sein de la population dans son ensemble. En revanche, si les apprentis ont moins d’accidents domestiques que leurs collègues plus âgés, les chutes de plain-pied sont tout aussi fréquentes chez les jeunes que chez les moins jeunes.

Un apprenti sur huit a un accident professionnel
Près de 19 000 accidents professionnels impliquant des apprentis sont à déplorer chaque année dans les entreprises assurées à la Suva. Deux d’entre eux connaissent une fin tragique. Un apprenti sur huit est victime d’un accident du travail. Le risque d’accident professionnel est ainsi bien plus élevé chez les apprentis que pour les autres collaborateurs. En général, les accidents des apprentis sont moins graves que ceux des autres travailleurs. Cela s’explique principalement par l’interdiction générale d’employer des jeunes à des travaux dangereux, conformément à l’ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs (art. 4 al. 1 OLT 5), ainsi que par un processus de guérison plus rapide.
Près de 40 % des accidents touchant des apprentis se produisent dans le cadre d’un travail manuel ou avec une machine. Parmi les activités manuelles à risque d’accident, on trouve, par exemple, le perçage, le meulage et le ponçage, ainsi que, pour les tâches effectuées avec une machine, le fraisage et le tournage. Souvent, les apprentis sont blessés par des projections d’objets, se coupent ou s’écorchent. Le manque d’expérience joue certainement un rôle prépondérant à cet égard: le maniement des outils et des machines leur est encore peu familier, ce qui entraîne des accidents.

...

www.suva.ch