Le premier contact est décisif

/

Ici, en Suisse, nous vivons dans une situation privilégiée. L’eau potable, la denrée la plus importante, peut être consommée sans hésitation à partir de pratiquement tous les robinets des bâtiments. Ceci est assuré de manière exemplaire par nos approvisionnements en eau et nos fontainiers. En tant que directeur d’une entreprise qui fabrique et vend des solutions pour la technologie sanitaire et de chauffage dans les bâtiments, je me concentre davantage sur la qualité de l’eau de l’entrée de la maison jusqu’au point de soutirage, le robinet.

Afin de garantir l’hygiène de l’eau potable jusqu’au robinet, de nombreux points doivent être respectés. Par exemple, les produits contenant de l’eau comme les raccords et les systèmes de tuyauterie doivent être constitués de matériaux appropriés et être certifiés en conséquence par la SSIGE. Les systèmes de tuyauterie utilisés doivent également présenter des pertes de pression optimisées, de sorte qu’il ne faille pas nécessaire-ment surdimensionner l’installation, ce qui peut entraîner une stagnation des germes. Cela suppose que l’installation doit répondre à tous les critères de la directive SSIGE W3. Vous pourriez penser que jusqu’à présent, tout va bien. Cependant, les deux points mentionnés cidessus ne sont pas encore suffisants pour garantir une alimentation en eau hygiénique parfaite dans le bâtiment. Les projets de recherche en cours montrent en particulier que la phase précédant, la mise en service d’une installation, est critique. Une stagnation prolongée de l’eau potable dans l’installation doit être évitée à tout prix, cela laisserait suffisamment de temps aux bactéries pour une «première colonisation». Cet aspect pourrait avoir un impact sur le test d’étanchéité à la fin de la phase de construction. À mon avis, la branche devra à l’avenir, pour des raisons d’hygiène, se tourner de plus en plus vers les tests d’étanchéité à l’air.
Les fournisseurs sont maintenant tenus de fournir des solutions et des concepts appropriés à la branche sanitaire. Notre société soutiendra également le processus de test mentionné ci-dessus pour assurer l’étanchéité à l’air avec des aides appropriées, par exemple avec un nouveau dispositif de test électronique. Nous sommes impatients de présenter notre solution au cours de cette année et d’en discuter avec nos clients spécialisés.