Exploiter le potentiel de la chaleur solaire

Développer de nouveaux marchés

/

Le soleil permet non seulement de produire de l’électricité, mais aussi de la chaleur. Bien que le solaire thermique soit particulièrement apte à remplacer des sources d’énergie fossiles et puisse contribuer ainsi à éviter une catastrophe climatique, il est nettement moins sous les feux de la rampe que le photovoltaïque, destiné à produire de l’électricité. Au Congrès Chaleur solaire, on a exploré les possibilités de développer de nouveaux marchés prometteurs.

La consommation de chaleur représente la moitié de notre consommation d’énergie et 40 % de nos émissions de CO2. Afin de remplir ses obligations découlant de la ratification de l’Accord de Paris sur le climat, la Suisse doit sensiblement réduire sa consommation de mazout et de gaz naturel pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et les processus industriels. Pour ce faire, il lui faut d’une part assainir ses bâtiments et d’autre part remplacer les sources d’énergie non renouvelables. L’énergie solaire permet de couvrir une grande partie des besoins en chaleur restants. Le 6e Congrès Chaleur solaire organisé par Swissolar, suissetec et SuisseEnergie a mis l’accent sur la question de savoir comment développer de nouveaux marchés pour l’exploitation de la chaleur du soleil. Jusqu’ici, la plupart des capteurs ont été installés sur des maisons individuelles. M. Adrian Kottmann (de l’entreprise solaire BE Netz AG) a montré que cette forme d’application est loin d’être un modèle de fin de série. Selon lui, les capteurs producteurs d’eau chaude sanitaire se prêtent particulièrement bien au montage sur des immeubles d’habitation. M. Gerd Klemp, de la société Halter Immobilien, a dispensé aux participants des conseils utiles pour tirer parti de ce grand potentiel.
Souvent combinées aux sondes géothermiques, les pompes à chaleur ont le vent en poupe dans les bâtiments de toutes catégories. Les experts craignent cependant que leur densité croissante puisse entraîner un refroidissement rapide de la terre et donc augmenter la con-sommation de courant. On possède aujourd’hui des expériences diverses en matière de régénération solaire des sondes géothermiques: les intervenants du Congrès ont présenté les résultats d’un projet pilote réalisé en BasseEngadine. Dans le cadre d’un projet de recherche également, la Haute Ecole de Rapperswil examine les options d’utilisation industrielle de la chaleur solaire. Cette application a déjà fait ses preuves dans de nombreux pays d’Europe, notamment dans la plus importante brasserie autrichienne, comme l’a démontré M. Christoph Brunner de l’Institut AEE.

...


www.swissolar.ch