Nouvelle installation de chauffage au bois sur le site ELSA, Estavayer-le-Lac FR

De grands pas vers l’avenir

Maurus Wiget /

Migros et la M-Industrie veulent réduire considérablement les émissions de CO2 d’ici à 2020 et s’approvisionner en énergies renouvelables d’ici à 2040. Le projet actuel de ELSA Estavayer Lait SA est un pas important dans cette direction.

ELSA fait partie des M-Industries, elle est l’une des entreprises de transformation du lait les plus avancées d’Europe. A Estavayer-le-Lac FR, elle produit presque tous les produits laitiers Migros, dont certains nécessitent que le lait soit chauffé jusqu’à 150 °C. Jusqu’à présent, cinq chaudières à gaz ou à mazout pour deux réseaux de vapeur différents ont produit la vapeur nécessaire à cet effet. L’une de ces chaudières fossiles a été remplacée par la nouvelle installation de chauffage au bois. Elle couvre plus de 60 % de la demande de chaleur, de sorte que les quatre chaudières restantes ne sont utilisées que comme chaudières d’appoint.

En quelques mois, une production de vapeur
eicher+pauli a pris en charge la planification de l’extension de la production de vapeur dans la nouvelle chaufferie, ceci avec un renouvellement de la vapeur de biomasse (bois). En raison des exigences de durabilité de Migros et afin de pouvoir utiliser au maximum la part de biomasse, l’installation de renouvellement de la vapeur de bois a été construite aussi grande que possible.
L’exiguïté extrême de l’espace a représenté un défi considérable pour le projet. La nouvelle centrale de chauffage au bois a été construite là où se trouvait l’ancien parc de réservoirs de mazout. De plus, l’ensemble du projet devait être achevé en quelques mois, alors que le site de l’usine était encore en activité: la nouvelle usine a été planifiée, construite et mise en service en seulement 15 mois.
Cependant, le plus grand défi a été la fusion des deux réseaux de vapeur existants et l’intégration du chauffage au bois dans le nouveau système d’approvisionnement. Dans l’usine de transformation
du lait ELSA, la demande de vapeur
peut énormément varier. En quelques secondes seulement, l’alimentation en vapeur peut fluctuer considérablement. Ces fluctuations doivent être compensées par le réglage de la puissance des chaudières de pointe. Une interaction très bien coordonnée des différents éléments est donc d’une importance capitale pour assurer une production et une utilisation efficaces de la vapeur industrielle. Avec le concept choisi, cette tâche extrêmement complexe a pu être résolue avec succès.

...

www.eicher-pauli.ch

www.riesen-ing.ch

www.ga-solution.ch