suissetec

Assainissement de l’intérieur des conduites d’eau potable

/

Jusque dans les années 1980, les installations d’eau froide et d’eau chaude étaient souvent réalisées en acier galvanisé ou en cuivre. L’épaisseur des parois de conduites était définie en fonction des matériaux et des techniques de façonnage, de façon à ce qu’une installation sanitaire puisse atteindre une espérance de vie moyenne d’environ 50 ans.

Lorsque les conduites sont rarement utilisées, l’eau potable y stagne. La stagnation peut alors favoriser le processus de corrosion dans les conduites et provoquer l’apparition de rouille dans l’eau potable. Prélever quotidiennement de l’eau à tous les points de soutirage constitue souvent un moyen efficace de remédier à cette situation. Cependant, si le processus de corrosion est trop avancé, au point de causer des fuites, une rénovation complète doit être considérée.
L’assainissement intérieur permet de retarder la rénovation complète d’une installation d’eau potable de 10 à 15 ans et de prolonger ainsi la durée d’amortissement d’un bâtiment. L’expérience montre que les coûts liés à un assainissement des conduites sont à peu près équivalents à ceux engendrés pour une nouvelle installation, hors mesures de construction.
Toutefois, les conduites assainies ne peuvent en aucun cas être comparées à des conduites neuves. Le processus de corrosion et la diminution de l’épaisseur des parois de conduites qui en résulte peuvent effectivement être stoppés grâce à un assainissement effectué dans les règles de l’art, mais les dommages créés ne peuvent pas être corrigés. De plus, l’assainissement intérieur inadéquat d’installations d’eau potable défectueuses peut gravement altérer la qualité de l’eau potable.


Objectif et champ d’application

La présente notice technique s’adresse à tous les spécialistes du sanitaire et donne des informations utiles aux propriétaires et exploitants d’installations d’eau froide et d’eau chaude.

...

www.suissetec.ch